Saisons

2016-2017

 
 
 
 

2017-2018

 
 
Logo La Boheme - Opera 2001
Ópera

La Bohème

Giacomo Puccini

Opéra en 4 actes de Puccini
Livret de Giacosa et Ilica

Version originale en italien
Opéra surtitré en français

Fiche artistique

Direction musicale : Martin Mázik
Mise en scène : Roberta Mattelli
Direction artistique : Luis Miguel Lainz

 Scénographie : Alfredo Troisi
Costumes : Arrigo (Milan - Italie)
Perruques : Mario Audello (Turin - Italie)
Chaussures : Calzature Epoca (Milan – Italie)

Solistes, Chœurs et Orchestre de la Compagnie Lyrique OPERA 2001

DISTRIBUTION

RODOLFO,    ténor           David Baños, Eric Fennell

SCHAUNARD,   baryton   Nikolay Bachev, Thomas Weinhappel  

BENOIT,  basse                 Giancarlo Tosi

MIMI,  soprano                 Héloïse Koempgen-Bramy, Mélanie Moussay, Gabrielle Philiponet

MARCELLO,  baryton       Giulio Boschetti, Paolo Ruggiero

COLLINE,   basse               Ivaylo Dzhurov, Adriano Gramigni

ALCINDORO,  basse         Giancarlo Tosi

MUSETTA,  soprano          Francesca Bruni, Elisa Cenni

PARPIGNOL, ténor             Dimitar Dimitrov

 

 *Distribution à titre informatif, non contractuelle et modifiable sans préavis. 

Présentation de l'oeuvre

A Paris, au XIXe siècle, une bande d’étudiants sans le sou compte sur les joies de la vie pour égayer un peu son quotidien misérable, car manger, se chauffer ou payer son loyer tient du luxe ! La tendresse de la petite cousette Mimi apporte lumière et chaleur au poète Rodolfo : tous deux vivent passionnément leur coup de foudre et font connaître leur amour à leurs amis durant la soirée de Noël. Le peintre Marcello, lui, est habitué aux coups d’éclat avec Musette, sa maîtresse volage : leur couple forme un contrepoint plein d’humeur à celui, plus mélodramatique de Mimi et Rodolfo…

Synopsis

ACTE I

En cette veille de Noël, le poète Rodolfo et le peintre Marcello essaient en vain de travailler, tout en pestant contre le froid glacial de leur mansarde. Tandis que Rodolfo sacrifie une de ses œuvres pour faire un feu, leur colocataire, le philosophe Colline, les rejoint, lui aussi sans un sou en poche. Arrive le musicien Schaunard, le quatrième habitant de la mansarde, les bras chargés de victuailles et les poches pleines d’argent, à la grande joie de ses amis, qui s’empiffrent aussitôt sans même écouter le récit rocambolesque qu’il fait de ce coup de chance imprévu. Le joyeux festin est brutalement interrompu par leur propriétaire Benoît, venu réclamer son loyer, mais les quatre amis parviennent à se débarrasser de lui sans avoir payé un sou. C’est l’heure d’aller réveillonner chez Momus, un café du Quartier Latin. Rodolfo reste un moment seul pour terminer un article, mais Mimi, une voisine, vient frapper à la porte et réclamer du feu pour sa chandelle. Prise d’un malaise, elle égare sa clé, que Rodolfo cache habilement de manière à engager la conversation. Le peu qu’elle raconte d’elle-même – elle brode des fleurs pour gagner sa vie – suffit à charmer le poète; enivrés par leur amour naissant, Mimi et Rodolfo partent rejoindre les bohémiens chez Momus.

 

ACTE II

La foule des soirs de Noël s’agite dans les rues du Quartier Latin. Les bohémiens s’attablent chez Momus. Musetta, l’ancienne maîtresse de Marcello, fait une entrée spectaculaire avec son nouveau protecteur, le riche bourgeois Alcindoro. Elle s’installe à une table voisine et multiplie les provocations pour reconquérir Marcello. Celui-ci ne résiste pas longtemps ; Musetta trouve un prétexte pour éloigner Alcindoro, et les deux amants tombent dans les bras l’un de l’autre. Les bohémiens quittent alors le café en hâte  non sans avoir laissé la note à Alcindoro.

 

ACTE III

Quelques semaines plus tard, par un matin d’hiver, des chants sortent d’un cabaret aux portes de Paris où vivotent maintenant Marcello et Musetta. Mimi vient se confier à Marcello : Rodolfo est devenu jaloux, irascible, et parle même de rompre. Mimi partie, Rodolfo feint l’insouciance devant Marcello et prétend d’abord qu’il est las des coquetteries de sa maîtresse, mais devant l’incrédulité de son ami, il lui dévoile la vérité: Mimi est atteinte de phtisie. Si elle continue à partager sa vie de misère, elle est condamnée. Il veut la quitter pour lui laisser une chance de guérir. Mimi, qui a surpris la conversation des deux hommes, est bouleversée. Rodolfo et Mimi, incapables de rompre en plein hiver, décident de repousser l’échéance au printemps, tandis que Musetta et Marcello se querellent bruyamment, s’insultent et finissent par se quitter.

 

ACTE IV

C’est l’été. Rodolfo et Marcello vivent à nouveau ensemble ; ils peinent à refouler les souvenirs de leurs amours et à cacher leur nostalgie. Schaunard et Colline arrivent. Tous les quatre trompent leur mélancolie et leur faim par des pitreries quand Musetta fait irruption et annonce que Mimi est là, mourante, et qu’elle veut revoir Rodolfo. Il faut aller chercher un médecin; Musetta vendra ses bijoux, Colline ira porter au Mont-de-Piété sa vieille redingote. Mimi et Rodolfo se retrouvent un instant seuls, le temps d’évoquer leur première rencontre et leur amour, avant que la mort ne viennent définitivement les séparer.

Galerie

  • Logo La Boheme - Opera 2001
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2016)
  • Ópera La Boheme - Opera 2001 (producción 2012)

Vidéos