Saisons

2017-2018

 
 

2018-2019

 
 
 
 
 
 

2019-2020

 
 
 
 
 
Dejame que te baile
Danza

Compañía Mercedes Ruíz

Déjame que te Baile

Ballet Español

 SANTIAGO LARA COMPOSITEUR ET DIRECTION MUSICALE

MERCEDES RUIZ CHOREGRAPHIE

PACO LÓPEZ LIVRET, MISE EN SCÈNE ET CREATION ILLUMINATION

 

 

Présentation de l'oeuvre

Mercedes Ruiz vous demande la permission de danser. Où plutôt elle réclame humblement votre attention. Elle aimerait qu’on la voit, qu’on la sente danser.

Synopsis

Mercedes Ruiz vous demande la permission de danser. Où plutôt elle réclame humblement votre attention. Elle aimerait qu’on la voit, qu’on la sente danser.

Mercedes a passé l’essentiel de sa – jeune- vie à danser sur scène. A l’âge de sept ans, elle fut enrôlée comme mousse par la Compagnie de Manuel Morao et les Gitans de Jerez pour jouer à New-York.
Il coule dans ses veines des hématies furieuses de rythme et des plaquettes savantes qui lui indiquent quand et comment s’arrêter...Mercedes respire flamenco, ressent à travers le flamenco.

Sentir, c’est le verbe qu’elle utilise pour exprimer le long processus de montage du nouveau spectacle, ou comme bilan synthétique après chaque représentation. Elle l’a sentie ou elle ne l’a pas sentie, elle a senti le chanteur ou pas, elle s’est sentie bien ou mal. Son ressenti regroupe tout un monde, celui d’une âme sensible et cachée qui fait de la danse sa forme d’expression si particulière.

Peut-être est-ce à cause de cette ascension du flamenco comme langage spirituel vital que Mercedes a commencé, il y a quelques années déjà, un voyage introspectif d’auto-connaissance réfléchie de sa manière de danser. Elle a uni, dans une intime et indissoluble communion, un travail de précision technique à un discours émouvant et sensible.

Même si « Déjame que te baile » s’inscrit dans cette trajectoire, il s’agit cependant d’un spectacle différent des deux précédents. « Perspectivas » était une ode de lumière et de vie (après sa maternité), et « Ella » une expression d’angoisses personnelles et de présages plus sombres.

Avec « Déjame que te baile », Mercedes s’attache à ses ressentis pour concevoir de nouveaux styles – possibles et même nécessaires dans le flamenco – grâce aux qualités poétiques de sa danse actuelle.

Pour nourrir cette nouvelle forme de danse, Mercedes a puisé dans des œuvres de flamenco plus anciennes du premier tiers du XXe siècle et d’autres plus récentes, celles des années 60 à 80. Pepa Oro, Chacón, Vallejo, Pastora, Sernita ou Isabelita de Jerez pour n’en citer que quelques uns mais également Ramón Montoya, Sabicas ou Paco Cepero (qui réalise une collaboration particulière dans le spectacle).

Pour cette remise en cause, Mercedes a besoin d’un dialogue fort avec les voix et les sensibilités des artistes qui l’accompagnent pour sentir et créer, chose que David Palomar, Jesús Méndez ou Santiago Lara lui procurent sans compter avec leurs connaissances anciennes et leurs manières modernes.

Mercedes Ruiz veut danser pour tout le monde et sentir avec tout le monde. Avec votre permission, bien entendu.

Galerie

  • Dejame que te baile
  • Dejame que te baile
  • Dejame que te baile
  • Dejame que te baile
  • Dejame que te baile
  • Dejame que te baile

Vidéos